Vous êtes en stage d’insertion professionnelle ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’attente de 12 mois (360 jours) que le jeune demandeur d’emploi doit accomplir avant de pouvoir bénéficier des allocations de chômage au moment de son inscription au FOREM.

Quelles sont les conditions d'octroi des allocations familiales pendant cette période ?

Vous avez droit aux allocations familiales pendant au maximum 360 jours sous certaines conditions :

  • vous avez moins de 25 ans
  • vous n'êtes plus soumis à l’obligation scolaire
  • vous êtes inscrit auprès d’un service régional de l’emploi (ONEM et FOREM)
  • vous n'êtes pas volontairement chômeur
  • vos revenus mensuels (allocation d’insertion, chômage, maladie, invalidité, accident du travail, maladie professionnelle) sont inférieurs à 562,93 € brut.

Quand débute la période de 360 jours ? 

  • si interruption des études : le jour qui suit l’interruption des dernières études de 27 crédits au minimum ou la diminution du crédit d'études à moins de 27 crédits ;
  • si fin d’études : Le 1er août après une année scolaire ou académique complète ;
  • si 2ème session : le lendemain de la fin de la seconde session d’examens ;
  • si mémoire de fin d’études : le lendemain du dépôt du travail de fin d’études ;
  • si contrat d’apprentissage : le lendemain de la fin du contrat d’apprentissage ou du contrat de stage.

Si vous vous inscrivez plus tard, la période d'octroi des allocations familiales débute le jour de votre inscription. Elle se termine 360 jours après la date à laquelle vous auriez dû vous inscrire (le plus souvent le 1er août). Vous perdez donc votre droit aux allocations familiales pour la période pendant laquelle vous n'étiez pas inscrit.

Si, à l’issue de votre premier stage d’insertion professionnelle, vous recevez deux évaluations positives du service régional de l’emploi, vous avez alors droit à une allocation d’insertion de l’ONEM. Vous ne recevez plus d’allocations familiales.

Que se passe-t-il si le stage d’insertion professionnelle se prolonge ?  

Si, à l’issue de votre premier stage d’insertion professionnelle, vous n'avez pas reçu deux évaluations positives, le stage d’insertion est alors prolongé.

Durant la prolongation de ce stage d’insertion professionnelle, vous pouvez encore avoir droit aux allocations familiales, si vous continuez à vous rendre aux évaluations mises en place par le service régional de l’emploi régulièrement.

Un événement vient entraver le cours de votre stage ? 

Vous trouvez du travail pendant votre stage : Si le service régional de l’emploi constate que vous n’êtes pas disponible sur le marché de l’emploi, votre inscription sera clôturée. Le stage d’insertion professionnelle prend fin, ainsi que le paiement des allocations familiales.

Vous reprenez des études : Si vous reprenez des études donnant droit aux allocations familiales et que vous n’avez pas encore atteint l’âge de 25 ans, vous bénéficiez de celles-ci en tant qu’étudiant. 

Vous tombez malade ou avez un accident

  • avant de vous inscrire comme demandeur d’emploi : vous conservez votre droit aux allocations familiales à condition de vous inscrire dans les 28 jours ouvrables suivant la fin de votre maladie avec certificat médical.
  • Pendant votre stage (ou prolongation de stage) : votre droit aux allocations familiales est suspendu temporairement. Si vous vous réinscrivez comme demandeur d'emploi dans les 5 jours ouvrables suivant votre maladie, le droit aux allocations familiales est prolongé de la durée de la maladie.

Vous accouchez : En cas de congé de maternité pendant votre stage d'attente, votre droit aux allocations familiales n'est pas suspendu. Votre période d'octroi n'est donc pas prolongée non plus.

Vous travaillez durant les dernières vacances d'été et/ou le stage d'insertion professionnelle ?

Vous pouvez travailler au maximum 240h pendant juillet, août et septembre* dans le cadre d'un contrat de travail, y compris dans le cadre d'un contrat d'étudiant, d'un statut ou de toute activité en tant qu'indépendant.

* Dans l’enseignement secondaire ou non supérieur, les vacances durent jusqu’au 31 août. Dans l’enseignement supérieur, les vacances durent jusqu’au 30 septembre. 

Vous travaillez en tant que demandeur d’emploi ?

Vous conservez votre droit aux allocations familiales pendant votre stage d'insertion professionnelle, à condition que vos revenus mensuels soient inférieurs à 562,93 € brut par mois.

Vous vous inscrivez comme demandeur d'emploi après des études à l'étranger ?

Si vous vous inscrivez comme demandeur d'emploi après avoir étudié dans l'UE, vous avez aussi droit aux allocations familiales pendant votre stage d'insertion professionnelle. Il faut cependant que des allocations familiales aient été payées pendant vos études.